Translation

Nous allons commencer dans cet article à nous intéresser au objets, en particulier comment les bouger. Nous verrons aussi comment on annule ou reproduit une action.

La vue 3D

Nous allons voir de plus près la vue 3D que nous avons déjà un peu explorée dans les articles précédents. Lorsque vous ouvrez Blender vous avez cette vue par défaut :

img088

Comme il s’agit d’une vue 3D nous avons un repère avec 3 axes : X (gauche/droite), Y (avant/arrière) et Z (haut/bas). Si vous regardez dans la partie inférieure gauche vous avez une indication de l’orientation de ces axes dans la vue :

img089

Vous retrouverez toujours ces couleurs pour les axes : X en rouge, Y en vert et Z en bleu.

Si vous regardez le cube vous retrouvez ces 3 axes avec des flèches :

img090

C’est un outil nommé manipulateur. Celui-ci permet de réaliser des actions simples en suivant les axes comme nous allons le voir dans ce chapitre. Cet outil est présent par défaut, mais vous pouvez le désactiver avec les touches Ctrl Espace ou à partir de ce bouton :

img091

Vous voyez également une grille dessinée dans la vue. C’est un repère bien pratique pour se situer dans l’espace. Elle est graduée en unités qui ne représentent rien de spécial à part de constituer une base. On peut changer son aspect, ses graduations, mais pour le moment on va la garder avec ses valeurs par défaut. C’est dans les vues orthogonales qu’on la voit le mieux :

img097

Si vous zoomez sur le cube à un moment donné vous allez voir apparaître des subdivisions (10) de la grille :

img099

Si vous zoomez encore vous verrez les subdivisions suivantes, et ainsi de suite jusqu’à la limite du zoom.

Remarquez également un autre élément important. Lorsque le cube est sélectionné il apparaît en son centre une petite boule jaune :

img098

C’est l’origine de l’objet, le point qui nous permet de savoir où l’objet se situe dans l’espace. C’est aussi ce point qui va servir de référence dans les transformations que nous allons voir et vous remarquez d’ailleurs que le manipulateur se cale sur ce point. On peut déplacer ce point par rapport à l’objet mais pour le moment on va le garder localisé au centre de notre cube.

Translation avec le manipulateur

Commençons par voir comment effectuer une translation de notre cube. Une façon simple de le faire est d’utiliser le manipulateur. Vous cliquez (LMB) par exemple sur la flèche verte de l’axe Y :

img092

L’outil disparaît, il ne reste que le cube et l’axe Y représenté par une ligne verte. Tout en maintenant le bouton de la souris pressé vous pouvez déplacer le cube (et évidemment aussi son point d’origine, on verra que ce ne sera pas le cas en mode édition dans un article ultérieur) le long de cet axe en bougeant la souris :

img093

Le cube s’arrête lorsque vous relâchez le bouton de la souris. On va en profiter pour découvrir le panneau des propriétés qui s’ouvre, comme nous l’avons vu dans un précédent chapitre, avec la touche N. Vous trouvez une zone pour les transformations (Transform) :

img094

La position (Location) est indiquée avec une valeur sur chacun des axes. Remarquez le changement de la valeur pour l’axe Y lorsque vous faites bouger le cube sur cet axe. Mais ça fonctionne dans les deux sens, si vous changez la valeur dans la zone concernée :

img095

Le cube se déplace en conséquence. C’est une façon de faire un déplacement avec une valeur précise. Regardez le résultat lorsque justement j’entre la valeur 3 pour l’axe Y (j’utilise la vue supérieure en mode Ortho, on a appris à faire cela dans le précédent article) :

img096

L’origine des axes est signalée dans la partie inférieure où se situe le curseur. On voit que le centre du cube (son point d’origine) s’est bien déplacé de 3 unités sur l’axe Y.

Remarquez aussi dans le Toolshelf (le panneau sur la gauche de l’éditeur 3D) un panneau qui s’ouvre dès que vous faites une translation :

img133

Ça vous permet d’une part de contrôler ce que vous faites, d’autres part d’affiner la valeur numérique.

Ce n’est pas la seule façon de faire une translation avec précision. Restez en vue supérieur Ortho.

Faite un  essai maintenant en appuyant sur la touche Maj après avoir cliqué sur la flèche. Que constatez-vous ? Le cube se déplace beaucoup plus lentement (10 fois plus lentement pour être exact). Cette action vous permet une grande précision de la translation.

Maintenant faites cet essai : appuyez sur Maj avant de cliquer sur un axe. Que constatez-vous ? Par exemple j’appuie sur Maj puis je clique sur l’axe Z :

img106

Les axes X et Y apparaissent et je ne peux déplacer le cube que sur le plan formé par ces deux axes.

En résumé :

  • Maj après avoir cliqué sur l’axe : le cube se déplace plus lentement
  • Maj avant de cliquer sur l’axe : le cube se déplace sur le plan formé par les deux autres axes

Le snapping

Ramenez le cube au centre de la grille en tapant Alt G, ce qui a pour effet d’annuler toutes les translations précédentes. Utilisez à nouveau la flèche pour déplacer le cube sur l’axe X par exemple mais cette fois appuyez préalablement sur la touche Ctrl. Que constatez-vous ? Le cube se déplace par petits sauts (snapping) sur la grille :

img114

Faites maintenant un essai en appuyant après sur Ctrl Maj. Vous allez voir que cette fois le cube fait des sauts réguliers d’un dixième de l’unité visible de la grille :

img115

Pour terminer faites le même essai avec Ctrl Maj avant de cliquer sur un axe. Le cube se déplace selon le plan formé par les deux autres axes par sauts réguliers d’une unité.

En résumé :

  • Ctrl avant ou après avoir cliqué sur l’axe : le cube se déplace sur l’axe par sauts en s’alignant sur les lignes visibles de la grille (snapping)
  • Ctrl Maj après avoir cliqué sur l’axe : le cube se déplace des sauts réguliers d’un dixième de l’unité visible de la grille (snapping)
  • Ctrl Maj avant de cliquer sur l’axe : le cube se déplace sur le plan formé par les deux autres axes par sauts réguliers d’une l’unité visible de la grille (snapping)

On voit que le snapping se fait toujours avec la touche Ctrl. Mais il y a une façon de faire le snapping sans utiliser cette touche. Regardez le bouton en forme de fer à cheval dans l’entête (qui est en bas je vous le rappelle sauf si vous avez changé la disposition par défaut) :

img110

Si vous cliquez sur ce bouton il prend cet aspect (on peut aussi utiliser les touches Maj Tab) :

img111

Maintenant le snapping est systématiquement appliqué et vous n’avez plus besoin d’utiliser la touche Ctrl. Et tout ce que j’ai dit ci-dessus reste vrai mais avec un snapping systématique.

Par défaut le snapping est réglé sur l’incrémentation. Cliquez sur le bouton à côté du fer à cheval :

img113

Vous voyez qu’il y a d’autres possibilités que l’incrémentation. Nous les verrons dans dans un chapitre ultérieur.

Utilisation du clavier

Maintenant effacez le manipulateur (Ctrl Espace), nous allons voir une autre façon d’effectuer une translation sans cet outil.

Avec le cube sélectionné tapez sur la touche G (Grab) du clavier :

img100

Lorsque vous déplacez la souris le cube suit fidèlement le mouvement. Vous avez alors deux possibilités :

  • vous faites un clic droit (RMB ou Echap) : le cube retourne sagement à sa position de départ, le déplacement est annulé
  • vous faites un clic gauche (LMB) : le cube s’immobilise là ou il se trouve

Ce que je vous ai dit plus haut concernant l’utilisation des touches Ctrl et Maj reste valable dans ce cas. Vous pouvez ainsi vous référer à la grille ou affiner le mouvement.

Un autre façon de faire sans utiliser la touche G est tout simplement de maintenir un clic droit (RMB) sur le cube et de bouger la souris. C’est encore plus simple !

Cette liberté de mouvement est pratique mais des fois on veut suivre tranquillement un axe. Rien de plus simple, il suffit d’utiliser la touche correspondant au nom de l’axe juste après le G ou après RMB. Autrement dit :

  • G X : on suite l’axe X
  • G Y : on suit l’axe Y
  • G Z : on suit l’axe Z

Par exemple si je fais G (ou RMB) Y :

img093

Le cube est contraint de se déplacer uniquement sur l’axe Y.

Il existe une autre possibilité élégante de contraindre le déplacement selon un axe en utilisant le bouton central de la souris (MMB). Le mieux est de faire un essai, commencez par un G (ou RMB) puis MMB :

img101

L’axe sur lequel s’effectue la translation s’adapte au déplacement de la souris. C’est une façon très efficace de procéder. Entrainez-vous !

Maintenant imaginez qu’on veuille bouger le cube dans un plan et non plus sur un axe. Comment faire ? Il suffit d’utiliser cette combinaison de touches :

  • Maj X : verrouille l’axe X
  • Maj Y : verrouille l’axe Y
  • Maj Z : verrouille l’axe Z

Par exemple avec Maj Z :

img102

On voit apparaître les axes X et Y et on ne peut que déplacer le cube dans le plan formé par ces deux axes.

Pour en finir avec ces translations vous pouvez aussi entrer une valeur numérique après les touches, par exemple si vous faites G X -2 Entrée le cube va reculer de deux divisions sur l’axe X. Si vous regardez dans la partie inférieure gauche lorsque vous faites ce genre de manipulation vous allez avoir des informations :

img103

Par exemple ici je demande un déplacement de 3 unités sur l’axe Y.

Translation locale

Le cube qui est en place quand on ouvre Blender est sagement orienté selon les axes globaux et toutes les translations qu’on a vues déplacent le cube selon ces axe globaux. Maintenant imaginez qu’on ait un cube qui a subi une rotation. Nous verrons les rotations dans le prochain article mais nous allons quand même en utiliser déjà une pour la démonstration. Partez d’un projet tout neuf avec File -> New  ou Ctrl N. Vous retrouvez le cube au centre bien orienté :

img127

On lui fait maintenant subir une rotation de 30 degrés sur l’axe Y avec les touches R Y 30 Entrée :

img128

Maintenant les axes locaux X et Z du cube ne correspondent plus aux axe globaux. Il n’y a que l’axe Y qui correspond puisqu’on a fait une rotation autour de lui. Cliquez maintenant sur le bouton dans l’entête où est marqué Global, et sélectionnez Local dans le menu qui s’affiche :

img129

On peut aussi accéder à ce menu avec Alt Espace :

img131

Regardez maintenant les flèches du manipulateur sur le cube :

img130

Maintenant le manipulateur est en accord avec les axes locaux du cube. Si vous l’utilisez pour faire une translation ça sera donc sur ces axes là.

Selon les situations vous aurez besoin du repère global ou du repère local, à vous de déterminer le plus judicieux.

On a vu comment agir en local avec le manipulateur, qu’en est-il avec le clavier ? Même si vous avez sélectionné Local dans le menu les commandes clavier ne changent pas. Autrement dit lorsque vous faite G X vous activez l’axe X global dans tous les cas. Alors comment faire ? Il faut doubler le nom de l’axe, donc dans ce cas G X X :

img132

On active alors l’axe X local du cube.

On a aussi la possibilité d’utiliser la vue pour orienter les translations, je ne suis pas convaincu de la grande utilité de cette possibilité.

Vous pouvez aussi créer des orientations personnalisées. On y reviendra plus tard pour ne pas trop alourdir cet article.

Faire et défaire

Blender utilise les touches classique Ctrl Z pour annuler la dernière action. Par contre pour reproduire l’action ce n’est pas le classique Ctrl Y mais Ctrl Maj Z. Donc pour résumer :

  • Ctrl Z : dernière action annulée
  • Ctrl Maj Z : reproduction de la dernière action annulée

Ce qu’on peut visualiser ainsi :

img116

On trouve ces deux possibilités aussi dans le menu Object :

img121

On voit aussi qu’on peut obtenir un historique des actions par le menu (Undo History) ou avec Ctrl Alt Z pour pouvoir revenir à un état antérieur. Par exemple vous avez fait 3 translations successives et vous voulez revenir à la première translation, vous utilisez les touches Ctrl Alt Z (ou le menu) et vous sélectionnez la première translation ainsi :

img122

Une façon encore plus puissante  pour annuler une action consiste à utiliser la touche F6, supposons que vous avez fait une translation de 4 unités sur l’axe Y et ensuite vous appuyez sur F6 :

img117

Il apparaît une fenêtre flottante qui permet de nombreuses actions. On retrouve entre autres notre translation de 4 unités sur l’axe Y. Il suffit de changer cette valeur pour une valeur quelconque et de cliquer sur la vue si on veut conserver la fenêtre ouverte ou alors d’utiliser Entrée si on veut la fermer.

On se répète

On a aussi des fois besoin de répéter la dernière action. La façon la plus simple de le faire est d’utiliser Maj R :

img118

Mais des fois ce n’est pas la dernière action qu’on veut répéter mais l’avant-dernière, ou une encore plus ancienne. Blender conserve un historique des actions accessible par F3. Supposons que vous ayez fait deux translations successives, vous utilisez alors la touche F3 :

img119

Là dans le menu vous pouvez choisir l’action à répéter, la dernière, ou l’avant dernière.

Appliquer les transformations

Voyons maintenant un autre aspect qui nous servira plus tard. Lorsque vous faites des translations elles s’accumulent. Par exemple je bouge mon cube sur tous les axes et j’en arrive à cette position :

img120

Ces valeurs me donnent la position du point origine du cube qui est par défaut situé en son centre géométrique. Ça pourrait m’arranger de faire en sorte que ce point d’origine retourne sur le centre des axes. Regardez dans le menu Object cette option :

img123

Je peux appliquer la position (Location) avec ce menu, ou avec les touches. Je peux aussi appeler le menu avec Ctrl A :

img124

Avec les mêmes possibilités. Que se passe-t-il si je fais cette application ? Voyons cela… Les valeurs reviennent à 0 :

img125

Et le point d’origine du cube se déplace au centre des axes :

img126

On verra plus tard l’utilité de procéder ainsi.

Résumé

Dans cet article on a :

  • découvert les axes de la vue 3D
  • découvert la grille et ses subdivisions
  • effectué des translations avec le manipulateur
  • utilisé le snapping pour contrôler la translation
  • utilisé le clavier pour effectuer des translations
  • découvert la translation sur les axes locaux
  • découvert les possibilités d’annuler ou refaire une action
  • appliqué les transformations

La suite c’est ici : rotation.

Laisser un commentaire